La Tribu des Éco-workeurs, késako ?

La tribu des écoworkeurs est une organisation informelle qui regroupe des humains sur la base de leur croyance, leur aspiration à une nouvelle manière de produire de la valeur pour la société. Un travail porteur de sens, non aliéné, où chacun peut rester lui-même1. Ce fil d’information nous relie. Bienvenue.

Suis-je un éco-workeur ?

Il n’y a pas de diplôme, de droit d’entrée, d’examen, d’adhésion. En respect du principe de souveraineté individuelle, à chacun d’auto-déterminer s’il fait partie de la tribu, sur la base des observations suivantes :

  1. Vous pouvez lire “Faites-vous partie de la tribu des éco-workeurs ?” pour vous inspirer.

  2. Vous pouvez également lire les manifestes de certaines d’entre nous, comme Agathe, Isabelle, Fabienne, Adrien ou Claire-Emilie. Voir ici une liste plus exhaustive des personnes engagées.

  3. La raison d’être du collectif évolue continûment au gré de l’engagement de ses membres. Ceci étant, le nuage de mots ci-dessous reflète ses causes telles que relevées en juillet 2020 :

Substack nous sert à la fois de lettre d’info et de site web.

Quel est le projet des écoworkers ?

Les écoworkers ont chacun leur propre projet aligné avec leurs causes personelles sur lequel ils concentrent leur énergie. Pour un petit nombre d’entre nous, faire grandir la tribu des écoworkeurs en tissant des liens entre ses membres fait partie de leur propre projet, si bien qu’ils s’investissent plus intensément que les autres. À l’heure où ces lignes s’écrivent, ils cultivent en particulier 2 rêves, le PIFF et les écoworkings.

Le Pay It Forward Festival, PIFF*

Un événement de célébration des liens qui auront été tissés durant l’année, et des projets sous-jacents. Un projet se juge "dans l’esprit du PIFF” par consentement, dès lors qu’il promeut la mise en oeuvre aujourd’hui de la vision optimiste du travail de demain qui est au fondement de la tribu.

Des moments d’intelligence collective sont régulièrement organisés pour aider les porteurs de projets, les “Punk It Forward”.

Des espaces d’éco-working

Pour fluidifier l’émergence d’entraide et de liens, quoi de mieux que de se retrouver tous les jours à oeuvrer en partage dans le même espace physique ? Cette conviction anime certains écoworkers, qui aspirent à voir émerger des espaces inspirés des principes de permaculture appliqués à l’humain. Des espaces à vocation productive, dont la valeur créée pourrait financer le loyer à hauteur du marché, tout en maximisant la biodiversité et l’inclusion par exemple en appliquant les principes de participation consciente, et en adoptant une posture inclusive des 5 flux (marchands : matière et argent, non marchands : confiance, connaissance et émotions)

Comment te sens-tu ?

Merci d’avoir lu jusque là ! Nous t’invitons à quitter les yeux de cet écran pour repenser à ce qui t’a traversé durant cette lecture. Si tu ressens de la résonance, de l’inspiration, un élan qui t’entraîne sur une voie que tu désires, alors il ne te reste plus qu’à t’inscrire :

* Le PIFF se renomme désormais '“Nous n’irons plus travailler…”

1

Les amateurs de théories un peu méta reconnaitront les trois principes opales : Evolutionnary Purpose, Self-Management et Wholeness de “Reinventing Organizations